Vous êtes ici

Les bénéfices de l'étude des particularités iconographiques : L'exemple de la Fuite en Égypte

Descriptif
Fuite en Égypte. Psautier d’Ingeburge, Noyon ou Soissons, vers 1215-1218. Chantilly, musée Condé, ms. 9, fol. 18v

Organisateur(s) IRHT: 

La prochaine réunion des Ymagiers aura lieu le lundi 16 décembre 2019, à 17h30, à l’Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer. Nous aurons le plaisir d’écouter Laurence Terrier Aliferis, «Les bénéfices de l'étude des particularités iconographiques: L'exemple de la Fuite en Égypte».

Toute représentation biblique est soumise à des normes iconographiques fixées dès l’époque paléochrétienne la rendant immédiatement identifiable. À partir de ce canevas, des variations sont permises et agrémentent la scène tout en lui apportant des informations supplémentaires, riches de renseignements pour l’historien.

La Fuite en Égypte représente un bon exemple de ces potentialités de recherche focalisées sur les particularités iconographiques. D’un schéma fixe, constitué par la présence de la Vierge, de l’enfant, de Joseph et de l’âne, quelles sont les variations possibles ? L’une des plus intéressantes est sans doute celle où le Christ n’est pas tenu par sa mère, comme c’est le cas dans l’immense majorité des représentations de la Fuite, mais par Joseph. Le recensement du motif de Joseph christophore du Ve au XVe siècle permet de cerner la fréquence de cette spécificité, d’établir sa diffusion et ses adaptations régionales et d’en expliquer les significations par le recours aux textes exégétiques. L’analyse met en évidence des foyers artistiques et culturels bien distincts et cohérents dans lesquels émerge une innovation iconographique reliée à une pensée théologique précise.

Docteure ès Lettres de l’université de Genève, Laurence Terrier Aliferis a effectué un postdoctorat au Centre André Chastel à Paris et fut maître-assistante à l’université de Genève. Elle dirige actuellement à l’université de Neuchâtel un projet financé par le Fonds National Suisse de la recherche scientifique sur le cadre (socles et dais) de la sculpture monumentale aux ébrasements des portails des XIIe et XIIIe siècles. Auteure d’une monographie consacrée à la doctrine de l’eucharistie de Guibert de Nogent (2013), elle a également publié un livre sur l’imitation de l’Antiquité autour de 1200 (2016). Privilégiant les études iconographiques, elle a aussi proposé une interprétation du décor sculpté de la fontaine du cloître de Saint-Denis (Revue de l’art 2016) et une approche renouvelée de la Fuite en Égypte (Zeitschrift für Kunstgeschichte 2016).

  • L'Ecole du Louvre appliquant les mesures de Vigipirate, tous les participants à la conférence doivent figurer sur une liste fournie au plus tard le vendredi 13 décembre. Merci d’indiquer votre venue à Claudia.Rabel@cnrs-orleans.fr.
Informations pratiques

Type d'événement: 

Séminaire

Conditions d'accès: 

Inscription

Date de début et fin: 

16/12/2019

Dates des séances: 

16/12/2019 - 17:30

Autre(s) lieu(x): 

Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer

(Palais du Louvre, Place du Carrousel, Porte Jaujard, 75001 Paris