Vous êtes ici

La fortune des modèles de Simone Martini dans la peinture à Sienne au XVe siècle

Descriptif
Matteo di Giovanni, Annonciation, Sienne, vers 1450-1460. Sienne, Museo diocesano

Organisateur(s) IRHT: 

La prochaine réunion des Ymagiers aura lieu le lundi 9 octobre 2017, à 17 h 30, à l’Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer. Nous aurons le plaisir d’écouter Thomas Bohl, « La fortune des modèles de Simone Martini dans la peinture à Sienne au xve siècle ».

Les œuvres de Simone Martini ont été célébrées dès le xive siècle par son ami Pétrarque et ont connu un succès notable chez les artistes à Sienne, à partir du milieu du xive et jusqu’à la fin du siècle suivant. Des peintres comme Sassetta, Giovanni di Paolo, Sano di Pietro, Matteo di Giovanni, ou encore Francesco di Giorgio, mais également des artistes d’une renommée moins grande, ont fidèlement copié ou librement réinterprété des compositions inventées près d’un siècle auparavant par Simone Martini. Un des faits les plus marquants pour comprendre le sens de ce phénomène de revival tient sans doute à l’exceptionnelle renommée que certaines œuvres de l’artiste avaient acquise auprès de prédicateurs et de commentateurs au xve siècle.

Ce regard porté sur le Quattrocento siennois peut nous donner une image renouvelée de l’art du Trecento. La tendance au revival dans les arts siennois du xve siècle s’accompagne en effet de la production de nombreuses copies d’œuvres du siècle précédent aujourd’hui perdues. Par là même, il est parfois possible, par une analyse rigoureuse et par un croisement des sources, de reconstituer l’aspect de ces œuvres disparues du « primo Trecento ».

Thomas Bohl est actuellement conservateur du patrimoine au Mobilier national, en charge de la collection de tapisseries modèles et peintures (xve-xxe siècles). Il poursuit en parallèle des recherches dans le domaine de la peinture siennoise des xive et xve siècles dans le cadre d’une thèse de doctorat à l’Ecole du Louvre et à l’Université de Lausanne sous la direction d’Anne Ritz-Guilbert et de Michele Tomasi. Il s’intéresse en particulier aux phénomènes de copies, d’appropriation et de revival à Sienne entre le milieu du xive et la fin du xve siècle. Ses travaux précédents l’ont amené à étudier de plus près l’œuvre de Giovanni di Paolo (1398-1482) et à proposer une reconstitution du carnet de modèle disparu de l’artiste.

  • L'Ecole du Louvre appliquant les mesures de Vigipirate, tous les participants à la conférence doivent figurer sur une liste fournie au plus tard le vendredi 6 octobre. Merci d’indiquer votre venue à Claudia.Rabel@cnrs-orleans.fr.
Informations pratiques

Type d'événement: 

Séminaire

Conditions d'accès: 

Libre

Date de début et fin: 

09/10/2017

Dates des séances: 

09/10/2017 - 17:30

Autre(s) lieu(x): 

Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer

Palais du Louvre, Place du Carrousel, Porte Jaujard, 75001 Paris