Vous êtes ici

Entre texte, glose et image : l’iconographie de la Cité de Dieu enluminée par Maître François pour Jacques d’Armagnac

Descriptif
Alexandre le Grand et les peuples orientaux – Les Réchabites. Augustin, La Cité de Dieu, trad. Raoul de Presles. Paris, Maître François, vers 1475. La Haye, Musée Meermanno, ms. 10 A 11, f. 93v.

Organisateur(s) IRHT: 

La prochaine réunion des Ymagiers aura lieu le lundi 9 avril 2018, à 17 h 30, à l’Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer. Nous aurons le plaisir d’écouter Valérie Ruf-Fraissinet, « Entre texte, glose et image : l’iconographie de la Cité de Dieu enluminée par Maître François pour Jacques d’Armagnac ».

Parmi les grands textes de l’Antiquité traduits à la demande de Charles V figure La Cité de Dieu de saint Augustin, mise en français par le légiste Raoul de Presles. L’instrumentation encyclopédique et politique de l’opus magnum par le commentaire preslanien contribua à la pérennité médiévale de cette traduction. La tradition iconographique, quant à elle, ne conserva pas le programme d’images de l’exemplaire premier et six groupes de manuscrits postérieurs, articulés autour de plusieurs modèles formels, peuvent ainsi être distingués.

C’est au tournant des années 1470 que l’ultime cycle d’illustrations voit le jour. Cette iconographie inédite, mise en œuvre dans trois manuscrits par Maître François et son principal collaborateur, livre un nouvel éclairage sur la source d’inspiration que pouvait constituer la version vernaculaire. L’un des témoins, le codex de Jacques d’Armagnac – seul exemplaire à bénéficier d’une imagerie complète – atteste tout l’intérêt porté à ce texte à la fin du Moyen Âge.
Quelle est la part d’innovations et de conservatismes du cycle commun aux trois exemplaires ? Peut-on établir une filiation entre eux ? Quelle a été la stratégie illustrative de l’historieur dans la réalisation de l’ambitieux manuscrit du duc de Nemours ? À la lumière de ces questionnements, la communication s’efforcera de cerner au plus près les rapports entre les images et la traduction glosée de cet exemplaire singulier. Au-delà des méthodes d’illustration bien rodées de l’atelier, c’est peut-être bien l’influence du commanditaire dans le choix de l’imagerie que cet unicum nous révèle.

Valérie Ruf-Fraissinet enseigne l’histoire de l’art médiéval à l’Institut Catholique de Paris. Elle a soutenu une thèse sur L’illustration de La Cité de Dieu, dans sa traduction française par Raoul de Presles, à Paris, à la fin du Moyen Âge : les manuscrits attribués à Maître François (université Paris Nanterre, 2016). Ses publications portent sur le rôle joué par l’illustration dans la réception de la traduction preslanienne (la figure d’Alexandre le Grand, 2015 ; figures de l’animal, à paraître en 2018).

  • L'Ecole du Louvre appliquant les mesures de Vigipirate, tous les participants à la conférence doivent figurer sur une liste fournie au plus tard le vendredi 6 avril. Merci d’indiquer votre venue à Claudia.Rabel@cnrs-orleans.fr.
Informations pratiques

Type d'événement: 

Séminaire

Conditions d'accès: 

Inscription

Date de début et fin: 

09/04/2018

Dates des séances: 

09/04/2018 - 17:30

Autre(s) lieu(x): 

Ecole du Louvre

Amphithéâtre Dürer

Palais du Louvre, Place du Carrousel, Porte Jaujard, 75001 Paris