Les « révélations » comme support de transmission d’un savoir cosmologique

Les « révélations » comme support de transmission d’un savoir cosmologique
Descriptif

Les langues et les cultures héritières de la diversité des religions méditerranéennes et du syncrétisme de la fin de l’Antiquité ont donné lieu à des textes transmettant un contenu considéré comme révélé, par un rêve, une vision, un entretien avec Dieu, un ange ou d’autres êtres surnaturels, la découverte d’un écrit, l’apparition de signes divins ; dans d’autres textes, le message prend les formes de l’enseignement d’un maître à son disciple ou d’un père à son fils. Même si ce n’était pas là leur premier objectif, la transmission de ces textes a souvent fourni à la culture de réception les bases partagées d’une connaissance du monde et du temps : cosmologie, astronomie/astrologie, dimensions de l’espace céleste et terrestre, science des éléments/propriétés, météorologie ou rudiments de médecine.

Conservés en grec, syriaque, hébreu, arménien, copte, éthiopien, arabe, latin, slavon, ces « révélations » ont une dimension initiatique et pédagogique et peuvent s’exprimer dans un discours sur la Création. Ils sont transmis par le porteur d’une parole créatrice (« performative ») revêtu du nom d’un dieu (Hermès, Thot…), d’un ange (Gabriel, Raziel…), d’un prêtre (Manéthon), d’un mage (Zoroastre ou les Chaldéens), de patriarches bibliques (Adam, Enoch, Nemrod, Daniel…) d’apôtres ou de pères de l’Eglise (Dionysios, Clément, Rufin…), ou encore d’un philosophe illustre (Atlas, Pythagore, Aristote, Démocrite, …).

Au croisement entre « révélation » (comme forme littéraire ou comme procédé de dévoilement), et cosmologie (comme objet du dévoilement ou comme contenu subsidiaire), entre sagesse et science, ces textes difficiles à définir témoignent d’une expérience de l’au-delà mais constituent aussi  une forme de connaissance théorique marquée selon les cas et les cultures par des courants philosophique, contemplatif, ascétique, monastique, théophanique, apocalyptique. Tous ont imprégné les cultures qu’ils traversent d’une « science commune » qui peut diverger des arts et techniques – par exemple divinatoires ou magiques – intentionnellement exposés dans le texte.

Le but de la journée thématique du mercredi 20 mai 2021 est de montrer diverses déclinaisons de ce phénomène de transmission d’un savoir commun par des textes de « révélation », dans les langues et cultures anciennes étudiées par les chercheurs de l’IRHT. Un questionnaire (une « problématique ») sera proposé aux contributeurs afin de dégager des perspectives communes à travers la diversité culturelle et mettre en évidence le type de savoir cosmologique transmis.

Programme de la journée à venir

INFORMATIONS PRATIQUES

Type d'événement: Journée thématique
Conditions d'accès
Libre
Date des séances
24/11/2021 - 09:00
Lieu :

Campus Condorcet (Aubervilliers)
14, cours des Humanités
93322 Aubervilliers