Vous êtes ici

Paul Durrieu (1855-1925). Parcours d’un connaisseur, érudit médiéviste et collectionneur

Descriptif

Organisateur(s) IRHT: 

La prochaine réunion des Ymagiers aura lieu le lundi 11 décembre 2017, à 17 h 30, à l’Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer. Nous aurons le plaisir d’écouter Nathalie Roman : « Paul Durrieu (1855-1925). Parcours d’un connaisseur, érudit médiéviste et collectionneur ».

Pour tout historien de l’art s’intéressant à l’enluminure médiévale ou renaissante, les écrits de Paul Durrieu sont des références incontournables. Etonnamment, aucune étude n’a été consacrée à cet érudit depuis la publication de sa biographie rédigée en 1930 par son ami le comte Alexandre de Laborde et recensant 640 publications. D’où le projet de se pencher sur la figure de Paul Durrieu et de proposer une réflexion historiographique sur l’apport de cet éminent historien de l’art. Deux volets seront développés :

Son parcours – alliant étude des textes et analyse des œuvres peintes – fera l’objet d’un premier examen. Durrieu fut conservateur au Louvre et membre de nombreuses sociétés savantes au sein desquelles il partagea les fruits de ses découvertes dans les bibliothèques d’Europe. Il s’agira de réfléchir sur ses héritages méthodologiques et de comprendre comment ce chartiste émérite est devenu un des plus fins connaisseurs de l’art de l’enluminure et de la peinture, des primitifs en particulier.

Sa collection personnelle, composée principalement de manuscrits à peinture, témoigne de sa démarche de connaisseur. La liste de ses acquisitions recense près d’une quarantaine d’items, dont des manuscrits de tout premier ordre pour l’enluminure française et flamande. Ayant commencé sa collection de manuscrits dès la fin de ses études, Paul Durrieu n’a eu de cesse de l’enrichir et de la compléter de peintures de primitifs. L’analyse de cette collection permettra de cerner ses goûts et ses choix, d’en souligner les liens avec ses publications et d’étudier ses relations avec les collectionneurs de son époque.

Nathalie Roman, actuellement coordinatrice du programme Etudes Médiévales de la Conférence Universitaire de la Suisse Occidentale (CUSO), termine la rédaction de sa thèse : « Commande et destination féminine de la production de manuscrits enluminés à la cour de France, de Savoie et de Bourgogne : le cas des Heures de Jeanne de Savoie (musée Jacquemart André 1) ». Elle a enseigné notamment à l’Université Américaine du Caire et aux universités de Lausanne et Neuchâtel. Ses publications portent sur la question du goût pour la peinture en grisaille au XIVe siècle, l’étude iconographique du motif du désert, les collections d’ouvrages manuscrits à la cour des Visconti et la question des collaborations artistiques dans le Bréviaire de Blanche de France (BAV, Urb. Lat 603).

L'Ecole du Louvre appliquant les mesures de Vigipirate, tous les participants à la conférence doivent figurer sur une liste fournie au plus tard le vendredi 8 décembre. Merci d’indiquer votre venue à Claudia.Rabel@cnrs-orleans.fr.

Informations pratiques

Type d'événement: 

Séminaire

Conditions d'accès: 

Libre

Date de début et fin: 

11/12/2017

Dates des séances: 

11/12/2017 - 17:30

Autre(s) lieu(x): 

Ecole du Louvre, amphithéâtre Dürer

Palais du Louvre, Place du Carrousel, Porte Jaujard, 75001 Paris