Vous êtes ici

Les manuscrits de Saint Omer

Privilège du pape Pascal II pour Lambert de Saint-Bertin et son abbaye (ms. Saint Omer, Bibl.agglo.579 [cliché CIPL]

Mené en partenariat avec la Communauté d'Agglomération de Saint-Omer (Pas-de-Calais), le projet interdisciplinaire « Saint-Omer » associe l'Ecole nationale des Chartes et l'IRHT (paléographie latine, codicologie, romane, latine, diplomatique), en vue de l’'exploration systématique du fonds manuscrit de la Bibliothèque d'Agglomération de Saint-Omer, et de la formation d'étudiants en sciences fondamentales (ou « d'érudition »).

L’étude de ce fonds homogène et d'une taille maîtrisable (715 volumes médiévaux, dont 203 examinés à ce jour) mais relativement peu connu, bénéficie de l’appui local des politiques de mise en valeur du patrimoine écrit médiéval. Piloté par Dominique Stutzmann, le programme prend la forme de missions collectives d’une semaine, dans des conditions optimales de travail.

Né de la volonté de poursuivre le recensement des manuscrits portant des indications de lieu, date et copiste, seul à même de fonder l'histoire de l'écriture sur des bases solides, il s'inscrit dans l'évolution des questionnements et pratiques scientifiques de la paléographie. Depuis ses débuts en 1953, l'entreprise des Catalogues de manuscrits datés a couvert presque tout le territoire français (index des manuscrits par D. Muzerelle en ligne). Avec le volume portant sur la BM de Cambrai, un changement méthodologique est intervenu, accompagné par la création d'une nouvelle collection : la responsabilité scientifique des paléographes est accrue, avec une importance plus grande accordée à la datation et à l'analyse historique. La lacune concernant le Nord de la France est peu à peu comblée, mais ne permet pas encore de comprendre la place capitale de cette région dans l'apparition et le développement de certaines écritures sur le territoire français (écritures pré-carolines comme l'écriture az de Laon, naissance de l'écriture gothique, point de diffusion de la bâtarde dite bourguignonne). Aussi la poursuite de l'exploration des fonds de la France septentrionale constitue-t-elle une nécessité scientifique.

 Les objectifs sont multiples :

  • nouveau volume papier du Catalogue des Manuscrits datés ;
  • publication électronique associée (cf. ci-dessus la présentation de Telma) ;
  • alimentation complémentaire des bases Bibale et Initiale ;
  • intégration de notices dans le Catalogue des livres liturgiques.

Le projet inclut des actions de formation : participation d’étudiants de l’EPHE et de l’ENC aux missions; formation permanente des personnels de l’IRHT fondée sur le partage de compétences diverses appliquées aux mêmes objets ; séminaires, au rythme d’un toutes les trois semaines environ, associant les membres de l’IRHT impliqués dans le projet et des spécialistes extérieurs au laboratoire, comme Marc Smith (ENC), Jean-Charles Bédague (Archives Nationales), François Ploton-Nicollet (Université d’Orléans).

À plus long terme, un projet d’exposition à Saint-Omer, prévu pour 2013, doit permettre la valorisation sur place tant des fonds de la bibliothèque que du travail de l’IRHT et de ses partenaires.