Vous êtes ici

La bibliothèque de l’abbaye Saint-Victor de Marseille XIe-XVe siècle

Informations matérielles

Date de parution: 

2005

Lieu d'édition: 

Paris

Statut: 

Disponible

Type: 

Ouvrage

ISBN: 

2-271-06327-2

Description matérielle: 

21 × 27cm, 341 p., XVI pl.

Prix éditeur: 

55.00€
Descriptif

Fondée à l’aube du ve siècle, l’abbaye Saint-Victor de Marseille a possédé la plus importante collection de livres du Midi de la France, qui sera dispersée à l’époque des guerres de religion. Son histoire illustre la stratégie d’une abbaye au destin exceptionnel qui du xie au xve siècle, au fil d’alliances et de conflits, parvient à s’affirmer comme l’un des principaux centres de pouvoir de l’Europe médiévale. Soutenant la réforme grégorienne, Saint-Victor élargit ses dépendances de la Provence à l’Auvergne et jusqu’à la Catalogne et y diffuse ses livres liturgiques. Pour construire la mémoire, ses religieux écrivent des récits historiques dans les livres des monastères placés sous leur contrôle ; ces textes émaillent parfois aussi les actes de la pratique.

Ouverte sur la mer Méditerranée et en rapport avec les républiques italiennes de Pise et de Gênes, l’abbaye promeut les études de droit, une discipline qui, dès le xie siècle, sert son expansion territoriale. Au sommet de sa puissance, Saint-Victor oriente ses collections vers la dogmatique, les controverses patristiques et le droit canon. C’est alors que sa bibliothèque devient une référence pour les papes, les évêques, théologiens, qui viennent y rechercher des modèles d’orthodoxie et lui offrent leurs livres. Véritable institution, la bibliothèque entretient, tout au long de ses réorganisations successives, une collection de livres liturgiques, patristiques et théologiques qui témoignent de sa volonté de rester fidèle à quelques missions essentielles : il s’agit de célébrer le culte, d’affirmer la puissance, de défendre l’orthodoxie. Ces positions conservatrices n’autorisent qu’une ouverture tardive aux valeurs culturelles de l’humanisme. Cet ouvrage fournit l’édition critique d’une série d’anciens inventaires et de documents qui permettent de reconstituer le contenu et l’organisation de la bibliothèque de l’abbaye et de ses principaux prieurés dépendants. Sont aussi cataloguées les manuscrits de Saint-Victor repérés par l’auteur. Au nombre d’une trentaine, ils sont actuellement conservés dans des bibliothèques françaises, italiennes et anglaises.

Directrice de recherche au CNRS (IRHT), Donatella Nebbiai s’intéresse à l’histoire du livre et de la lecture et étudie les rapports entre l’histoire des institutions et la diffusion des idéologies du Moyen Âge au début de l’époque moderne. Dans la collection « Documents, études et répertoires » elle a déjà publié La bibliothèque de l’abbaye de Saint-Denis en France du ixe au xviiie siècle (1985) et Livres, lecteurs et bibliothèques de l’Italie médiévale. Sources, textes et usages (2001, en collaboration avec Giuseppe Lombardi).

Auteur(s): 

Donatella Nebbiai-Della Guarda

Référence bibliographique normalisée: 

D. Nebbiai , La bibliothèque de l'abbaye Saint-Victor de Marseille, xie-xve siècle, Paris, CNRS Editions, 2005, 341 p., XVI pl. (Documents, études et répertoires, 74 ; Histoire des bibliothèques médiévales, 16).

Informations de Collections

Appartient à la collection/revue: 

Numéro dans la collection: 

74

Sous collection: 

Histoire des bibliothèques médiévales

Numéro dans la sous collection: 

16