Vous êtes ici

Calenda: Moyen- Age

Saint Louis en Normandie

À l’occasion de la « réunification » de la Normandie, et dans le cadre d'une saison dédiée à l’histoire normande par les services d'archives de Normandie, ce colloque propose de mettre en évidence les relations entre saint Louis et la Normandie selon trois axes: Saint Louis et la Normandie, la Normandie sous saint Louis et la mémoire normande de saint Louis. Un hommage sera rendu à Jacques Le Goff, biographe de saint Louis (1996) et ami proche de Cerisy.

Sciences fondamentales de l’histoire

L’Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) et l’Institut historique allemand (IHA) organisent, en coopération avec l’École pratique des hautes études (EPHE) et les Archives nationales (AN), un cours d’automne sur les sciences fondamentales de l’histoire sur cinq jours, du 12 au 16 septembre 2016.

Le rôle des petites villes dans la construction de l’Europe médiévale

L'objectif des journées internationales sur le Moyen Âge est de promouvoir l’approche d’un thème des études urbaines qui se profile de façon récurrente mais discontinue à l’horizon de la recherche historique, géographique, sociologique et anthropologique, entre autres, toujours avec le stigmate d’objet d’analyse précaire et peu attractif. Précaire parce que, dès qu’il est replacé sur l’échelle comparative, il se heurte à la multitude de définitions de l’attribut qui le désigne. Peu attractif dans la mesure où il ne se satisfait pas d’approches scientifiques qui cherchent seulement à capter des processus de développement déterminants et massifs.

Écrire à l'ombre des cathédrales

L’objectif de ce colloque est de comprendre et d'étudier les pratiques de l’écrit documentaire des évêques, des chapitres cathédraux et des cours épiscopales (officialités) dans le monde anglo-normand et la France de l’Ouest entre le XIe et le XIIIe siècle.

Manières d’apprendre

L’éducation constitue pour l’histoire du genre un objet d’étude stratégique puisque l’accès aux savoirs formalisés et leur validation institutionnelle agissent comme des facteurs majeurs de différenciation sociale et de genre ; tenter d’y introduire davantage d’égalité inspire jusqu’à nos jours des réticences très vives. Cependant, l’école proprement dite n’a concerné, jusqu’au XIXe siècle, qu’une minorité essentiellement masculine de la population européenne, et les inégalités d’accès à l’éducation scolaire, notamment secondaire, technique et supérieure, sont restées fortes pendant une bonne partie du XXe siècle ; en témoignent la composition des effectifs d’élèves et d’enseignant.es, les programmes ou encore les politiques éducatives qui constituent des objets privilégiés de la recherche récente en histoire de l’éducation.

Familles, parents et enfants de l'Antiquité à nos jours

Le colloque Familles, parents et enfants de l’Antiquité à nos jours : sensibilités, stratégies et conflits a pour objectif d’interroger les liens de parenté dans une perspective historique de la vie privée. Fantasmés ou réels, ces liens relèvent des sensibilités, des stratégies des familles et des individus ainsi que des relations conflictuelles. Abordés sur la longue durée et dans des espaces et des milieux sociaux différents, les croisements de ces thèmes permettront de reconstruire le lien familial et intergénérationnel dans ses différentes dimensions. Ils permettront aussi d’interroger certains bouleversements des relations parents-enfants dans des contextes en changement.

Histoire de la reliure

Qu’elle s’habille de métaux précieux, d’ivoire, de cuir estampé, ou simplement de parchemin, la reliure apparaît avec le codex et forme l’enveloppe du livre tout à la fois protectrice et annonciatrice du texte qu’elle recouvre. Support de l’expression de toutes écoles artistiques, la reliure constitue aujourd’hui un espace d’expression d’une grande liberté. Pour les curieux et les amateurs, comme pour les initiés ou les professionnels des métiers du livre qui souhaitent mieux connaître l’histoire de la reliure, la Bibliothèque de l’Arsenal propose un cycle de conférences illustrées, dispensées par des spécialistes.

Savoirs féminins

Consacrée à la place et au rôle des femmes dans la société chrétienne entre l’Antiquité tardive et le Moyen Âge, cette journée d’étude vise principalement l’identification et la reconstitution des lieux, des contextes et des milieux où les croyantes pouvaient se distinguer grâce à leur travail intellectuel et manifester leur présence dans la vie publique, notamment dans le domaine religieux. La rédaction d’ouvrages littéraires, la composition d’œuvres de musique, l’enseignement, la direction spirituelle et la copie de manuscrits sont quelques-unes des activités par lesquelles les femmes, généralement issues de milieux privilégiés, pouvaient obtenir une forme de reconnaissance sociale. Fruit d’initiatives privées, souvent hors du contrôle institutionnel, ces activités représentent des exceptions dans un monde où l’accès des femmes au savoir et plus spécialement aux questions théologiques ne cesse de susciter querelles et polémiques.

Comtes et abbayes dans le monde franc

Cette journée d'études proposera un état de la recherche des jeunes chercheurs travaillant sur les espaces francophones et germanophones autour de la question des relations entre comtes et abbayes dans le monde franc durant la période post-carolingienne (de la fin du IXe siècle à la fin du XIe siècle). Durant cette période de changements politiques, la manière dont les comtes ont créé et/ou dominé des abbayes (abbatiat laïque, avouerie) et dont les moines ont représenté ces comtes (rouleaux des morts, livres de mémoire, documentation diplomatique) ont fortement évolué, suscitant des conflits, très souvent soulignés par l'historiographie, mais aussi des collaborations importantes, mises en valeur par la recherche récente. Les approches historiographiques diffèrent par ailleurs des deux côtés du Rhin et cette journée attachera une importance particulière à la comparaison des travaux francophones et germanophones.

La chevalerie en représentation

L’image galvaudée d’un Moyen Âge noir, emprunt de malheurs en tout genre, encore persistante de nos jours, tend à montrer une certaine immobilité, aussi bien intellectuelle, sociale et économique que politique et culturelle. À en croire cette représentation, nombre de pratiques dites « moyenâgeuses » renvoient inévitablement à cette période pensée comme rude et austère. C’est cependant oublier le goût des hommes et des femmes du Moyen Âge pour les festivités, les réjouissances et les moments d’union avec tel ou tel souverain, telle ou telle ville.

Création artistique et patronage royal sous les premiers Capétiens (fin Xe - fin XIIe siècle)

Cette journée d’études constitue la première édition d’une série de rencontres biannuelles mettant au centre de la réflexion les relations qui unissent le pouvoir capétien – les souverains, leurs proches – et l’architecture mise en œuvre entre la fin du Xe et la fin du XIIe siècle sur leur territoire. Consacrée à la présentation d’études récentes ou en cours, cette première journée a également pour objectif de poser des jalons, orienter et préciser les prochains axes de recherche.

« Qui dit tradition dit faute ? » La faute dans les corpus chantés du Moyen Âge et de la Renaissance

La notion de « faute » soulève de sérieuses difficultés en philologie et en musicologie, mais aussi chez les interprètes. La connaissance des corpus chantés du Moyen Âge repose généralement sur des copies, que l’on imagine plus ou moins éloignées des mélodies et des textes tels qu’ils ont été composées ou interprétés en leur temps. Les fautes représentent la typologie sans doute la plus intéressante de ces modifications, car leur reconnaissance permet d’entrevoir un moment précis de la tradition et fournit aussi un point d’appui pour une éventuelle « reconstruction » de l’original. L’appréciation de la faute en poésie et en musique constitue donc un sujet pour lequel une réelle collaboration entre spécialistes des textes et musicologues s’impose comme une nécessité.

La ponctuation

Le cycle thématique de l'IRHT aura lieu le jeudi 12 et vendredi 13 mai 2016. Il porte cette année sur La ponctuation et réunit tous ceux qui travaillent sur la chose écrite, pour mieux comprendre ses signes, ses usages, ses effets et toutes les questions théoriques et pratiques qu’ils posent à l’historien des écritures, des manuscrits et des textes.

Aperçu de la recherche allemande en histoire médiévale

En 2016, l’Institut historique allemand (IHA) offre aux étudiantes / étudiants et doctorantes / doctorants français et allemands en histoire du Moyen Âge, une excursion à Munich dont le thème sera « Aperçu de la recherche allemande en histoire médiévale » du 4 au 8 septembre 2016 à Munich. la date limite du dépôt des candidatures est 1er juin 2016.

Enceintes urbaines et portes de villes au Moyen Âge

Journée de séminaire thématique en archéologie castrale, organisée dans le cadre du master 2 Civilisation histoire patrimoine sources, spécialité Civilisation antique et médiévale, de l'université de Poitiers, sous la coordination de Nicolas Prouteau (CESCM, Université de Poitiers) et Jocelyn Martineau (Service régional de l’archéologie Pays de la Loire).

Multidisciplinary Approaches to Food and Foodways in the Medieval Eastern Mediterranean

Within the rapidly expanding area of research on food and foodways, the medieval eastern Mediterranean is still very much an unexplored area. The aim of the POMEDOR project (People, Pottery and Food in the Medieval Eastern Mediterranean) was to explore this new field in a multidisciplinary way and to stimulate further research. Although the project focused primarily on food and foodways approached through archaeological and archaeometric studies of pottery – from transport amphorae to serving dishes, through food processing utensils, cooking wares, and wares used in food production processes – the conference encompasses a wider field, including historical, archaeozoological, archaeobotanical and anthropological studies.

Geste, acoustique, musique

Le colloque des journées de musiques anciennes de Vanves propose un cadre général réunissant musicologues, luthiers, acousticiens, musiciens, historiens de l'art, historiens... afin de discuter les multiples enjeux rassemblant ces différents angles de vue en relation avec les répertoires musicaux anciens en Occident (ca. 800 – 1750). Il s'agit plus d'une définition d'approche que d'une limite géographique ou historique. L'année 2016 a pour thème « Geste, acoustique, musique ».

Les instruments de pouvoir

L'association JANUA, regroupant les étudiants de master et doctorants des laboratoires CESCM (Centre d'études supérieures de civilisation médiévale) et HeRMA (Hellenisation et romanisation dans le Monde Antique) de l'université de Poitiers organise le 7 avril 2016 sa Journée jeunes chercheurs, dont le thème est celui des instruments de pouvoir dans les civilisations antique et médiévale.

Écriture(s) et parole(s) au Moyen Âge

Studium, l'association des jeunes chercheurs en philosophie du Moyen Âge, organise l'édition 2016 de ses journées d'études dont le but est de donner la parole aux doctorants, jeunes docteurs et post-doctorants. La journée d'études « Écriture(s) et parole(s) au Moyen Âge » permettra aux jeunes chercheurs, membres ou non de l’association, de s’interroger ensemble sur un thème particulièrement transversal, et fortement significatif : l’interrogation sur les rapports de la parole et de l’écriture au Moyen Âge associe étroitement les enjeux historiques et philosophiques, et suscite également l’ouverture vers de nombreuses disciplines connexes, de la codicologie à l’histoire des notations musicales en passant par la littérature et l’exégèse.

L'abbaye augustinienne de Saint-Martin-aux-Bois (Oise)

Pour la cinquième année, l'association Stalles de Picardie organise, avec le soutien de l'équipe d'accueil « TrAme » de l'université de Picardie Jules Verne, une journée d'étude sur l'abbaye de Saint-Martin-aux-Bois (Oise). Au cours de la journée seront présentées six communications portant sur l'histoire (le culte de saint Martin dans le diocèse de Beauvais, les rapports entre le développement du village et de l'abbaye), le mobilier médiéval (stalles et chaire à prêcher récemment restaurées), les matériaux utilisés pour la construction de l'église (le métal) et enfin l'apport des technologies de pointe, avec la numérisation de l'église récemment effectuée.

Pages