Vous êtes ici

Calenda: Moyen- Age

Le XIXe siècle en lumière

Ce colloque a pour ambition d’établir une première synthèse d’envergure sur le regain d'intérêt pour l'enluminure médiévale en France au XIXe siècle, en envisageant le problème sous tous ses aspects, depuis la bibliophilie jusqu’aux entreprises éditoriales, en passant par les travaux d’érudition ou encore la pratique artistique.

Working in the medieval city in Europe

13th international meetings of the Middle Ages in Nájera seek to provide an interdisciplinary forum for the discussion of all aspects of medieval studies. Each congress has one particular special thematic strand on an area of interdisciplinary study in a wider context. The topic of this year is about working in the medieval city in Europe.

Des maux et du sang : la violence des femmes

La deuxième journée de notre cycle de journées d’études ambitionne d’aborder cette thématique au travers de l’intitulé suivant : « Des maux et du sang : la violence des femmes ». Restée longtemps ignorée, la violence des femmes constitue aujourd’hui un objet de recherche en pleine expansion. Laq uestion du traitement pénal des femmes violentes verbalement ou physiquement dans les espaces septentrionaux méritait une attention particulière. Entre législation officielle et jurisprudences, quels regards les autorités judiciaires portent-elles sur ces femmes ? Comment appliquent-elles le droit ? En quoi ces crimes de sang offrent-ils une vision de la société féminine et des rapports sociaux ?

La fausse information

Ce numéro vise à interroger la présence de la « fausse information » dans les médias sur une chronologie la plus vaste possible. Dans un contexte de défiance vis-à-vis des émetteurs de l’information mais aussi d’essor des rubriques et supports visant à rétablir « la » vérité, il a semblé stimulant de s’interroger sur la teneur réelle ou imaginaire de la fausse information, sur ses ressorts et sa fabrication ; de saisir ce que la fausse information manifeste du système médiatique auquel elle appartient. Quelle place occupe-t-elle et sous quelles formes ? Quels enjeux dévoile-t-elle ? Comment a-t-elle pu être porteuse de significations très diverses à travers les âges et les contextes politiques ?

Le vêtement au Moyen Âge : de l’atelier à la garde-robe

Le vêtement dans la société médiévale est un bien coûteux. La qualité des étoffes de laine ou de soie est ce qui garantit, en premier lieu, la tenue et la beauté d'un habit. Les grandes foires sont des relais entre les centres de production d'étoffes et les détaillants présents dans chaque ville. Chacun, selon ses moyens, son état et ses envies, fait appel aux drapiers pour lui fournir des étoffes de laine, dont les plus onéreuses viennent de Flandre, et aux merciers et marchands de soie, qui lui propose des soieries communes de premier prix ou des tissages complexes mettant à profit les nouvelles techniques.

Retour aux sources

La quatrième rencontre du groupe RES-HIST (Réseaux et histoire) sera consacrée à une réflexion à la fois épistémologique et pratique autour des problèmes spécifiques qui se posent aux historien·ne·s lorsqu’il s’agit de formaliser le contenu des sources pour procéder à une analyse des réseaux. Il est en effet rare que l’historien·ne dispose d’une information exhaustive sur un ego et ses alter, et sur la nature des liens qui les relient.

Écrire / inscrire : écritures plurielles

Depuis une trentaine d’années, considérant que tout document s’inscrit dans un contexte social, les chercheurs s’intéressent aux usages sociaux de l’écrit en s’appuyant notamment sur l’étude de sa matérialité. Sans distinguer a priori les différents types d’écrits, ils les sondent pour y découvrir la trace des activités des acteurs, tentent d’en reconstituer les conditions de production, de circulation, d’utilisation et de conservation. Ils sont souvent confrontés à des feuillets sur lesquels se trouvent réunies plusieurs écritures – que nous nommons « écritures plurielles » – et ils les analysent en fonction de leurs propres questionnements. Mais leurs interrogations ne concernent que rarement ces écritures plurielles elles-mêmes, d’où le projet d’en faire l’objet de cette journée d’études.

Fumiers ! Ordures ! Gestion et usages des déchets dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne

À l'heure du succès des idées « éco-responsables », « anti-gaspillage » et de la promotion du recyclage, l'objectif du colloque serait d'abord de faire un point sur le rapport au déchet dans les campagnes de l'Europe médiévale et moderne : qu'est-ce qui était considéré comme déchet ? Quelles étaient les chaînes de traitement de ceux-ci entre valorisation et simple dépôt ou stockage ? Quelle place tenait la réparation (ou le recyclage de ce que nous considérerions comme des déchets) ? D'autre part, il s'agira de mettre en lumière tout l'apport de l'étude de ces déchets pour notre connaissance des sociétés anciennes, mais aussi les biais introduits par une approche fondée uniquement sur les déchets.

Bâtir, orner, accueillir, découvrir. Nouveaux regards sur l'église de Saint-Antoine-l'Abbaye

Saint-Antoine-l’Abbaye a constitué, du XIIe au XVe siècle, un foyer artistique des plus dynamiques aux portes des Alpes. Le chantier de construction de l’église abbatiale s’est notamment avéré propice à l’expression d’une architecture et d’un décor gothiques aux sources multiples. Au XVIIIe siècle, c’est aussi à proximité immédiate de l’édifice que se situait un cabinet de curiosités, dont les collections d’histoire naturelle reflétaient alors l’ouverture des Antonins aux sciences.

Le prince chrétien (IVe-VIIe siècle)

Le propos de cette rencontre est non seulement de mesurer l’influence de la religion dans l’idéalisation du pouvoir, mais encore d’étendre les perspectives de recherche aux principaux domaines d’exercice de l’autorité suprême. L’image du prince se reflète en effet dans ses rapports avec les élites et avec les marges, avec les fidèles chrétiens et non-chrétiens, avec ses adversaires intérieurs et extérieurs. Entre le IVe et le VIIe siècle, la notion de prince chrétien constitue peut-être moins une donnée du réel qu'un revendication à illustrer et à défendre.

La Chaise-Dieu. Communauté monastique et congrégation (XIe siècle-fin de l'Ancien Régime)

À la faveur de l'important projet de réhabilitation de l'ensemble conventuel de l'abbaye de la Chaise-Dieu, un Projet collectif de recherche (PCR) est mis en œuvre autour de l'histoire médiévale et moderne de ce haut lieu du monachisme bénédictin occidental, avec le soutien de la DRAC Auvergne – Rhône-Alpes, du Département de la Haute-Loire et du Syndicat mixte du Projet Chaise-Dieu. Trois rencontres internationales sont prévues qui permettront, en 2016, 2017 et 2018, de faire le point sur les dernières recherches en cours sur l'ensemble de l'histoire du lieu dans une dimension pluridisciplinaire. Ce premier colloque qui est aussi le IXe colloque international du CERCOR (CNRS UMR 8584) est essentiellement consacé à l'histoire de l'abbaye, autour de trois axes : la question de la fondation et de l'émergence d'un réseau, la place de l'abbaye de La Chaise-Dieu au cœur de l'Europe bénédictine des XIVe et XVe siècles et l'émergence des congrégations modernes, la transformation de l'abbaye au sein du réseau mauriste aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Procédure ordinaire et procédure extraordinaire

L’usage du mot « ordinaire » dans le domaine judiciaire est apparu en droit romain. « L'ordre judiciaire » à la fin du IIe siècle désigne la réglementation de la procédure. Il est alors édifiant de voir émerger presque concomitamment la qualification de crimes extraordinaires et au siècle suivant la procédure extraordinaire propre aux tribunaux impériaux qui tend paradoxalement à devenir de droit commun. « Extraordinaire » renvoie donc dans son usage courant à une démarche qui s’écarte de ce qui était prévu par l’ordre légal mais devient souvent habituel.

(Re)lecture archéologique de la justice en Europe médiévale et moderne

Les sciences archéologiques permettent-elles d’étudier la justice médiévale et moderne ? La multiplication des découvertes ou redécouvertes de sites d’exécution, d’outils du bourreau ou d’inhumations pouvant être qualifiées d’infamantes, ainsi que les récentes études sur les corps stigmatisés et l’architecture des lieux de justice et d’emprisonnement apportent de nouvelles sources de discussion.

Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre – BUCEMA – Varia

Le Bucema 20.2 publié en ligne sur la plateforme Revues.org est en préparation. Nous vous invitons à soumettre votre contribution pour ses différentes rubriques en vue de la publication du numéro varia numéro 20.2, à paraître en décembre 2016. Le Bucema, bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, est une revue scientifique à comité de lecture consacrée aux études sur le Moyen Âge. Fidèle à son principe de diffusion de la recherche en train de se faire et librement accessible, le Bucema continue à mettre l’accent sur l’interdisciplinarité – sciences humaines et sociales, sciences de la nature et mathématiques – , comme le meilleur moyen d’inventer une nouvelle médiévistique.

Méta-image dans l'Antiquité et Moyen Âge

La question de la « pensée méta-figurative » explore la capacité réflexive des objets visuels : elle se fonde d’abord sur le repérage de la multiplicité des procédés d’enchâssements à l’œuvre dans les images, puis sur leur interprétation dans ce qu’ils révèlent à la fois du processus de création chez l’artiste, du pouvoir et de l’efficacité qu’ils activent dans les œuvres elles-mêmes, suivant une démarche soucieuse de rendre compte tout à la fois des enjeux esthétiques, historiques et anthropologiques dont elles sont porteuses. L’objectif de cette journée d'études est d'explorer la vivacité de la dimension réflexive de et dans l’image dès l’Antiquité et tout au long de la période médiévale.

La consolation : discours et pratiques de l’Antiquité grecque au XVIIe siècle

Ces journées d'études sur les discours et les pratiques de consolation, poursuivent l'enquête pluridisciplinaire selon un spectre large, invitant des spécialistes à proposer des lectures de corpus spécifiques en vue de la constitution d'une anthologie. Elles proposent une réflexion transséculaire sur la consolation vue comme un discours mais aussi une pratique.

Architecture et liturgie au Moyen Âge

Au Moyen Âge, les églises sont d’abord des lieux de vie, pour le clergé comme pour les fidèles. À l’autel, dans le sanctuaire, dans les saints sépulcres, dans les chapelles hautes, dans les oratoires souterrains, se déroulent des actions liturgiques et des cérémonies si riches en objets de culte, en vêtements liturgiques, en parures, en parfums, en chants…

Les mots

L’International medieval society organise l’édition 2016 de son colloque parisien sur le thème des mots au Moyen Âge. Entre dématérialisation des supports et augmentation du nombre des corpus numérisés, les études médiévales cherchent à s’adapter à ces nouvelles façons de produire la connaissance sur le Moyen Âge, en même temps qu’elles définissent les enjeux méthodologiques et historiques du traitement de mots qui existent désormais simultanément sous la forme de sources primaires (dans le codex, le rouleau, la charte ou l’inscription) sous la forme de reproductions numériques grâce aux images, et sous la forme de données statistiques et lexicographiques au sein d’outils de stockage et d’analyse.

Les cartes anciennes, sources ou ressources ?

Organisée à Mulhouse par le Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (CRESAT) et l'Atlas historique d'Alsace, la quatrième journée d'études « Clio en cartes » s'intéressera aux cartes anciennes. Sans négliger la dimension esthétique, deux fils conducteurs sont retenus : l’analyse méthodologique des cartes anciennes d’une part et leur utilisation en tant qu’outil-ressource d’autre part.

Pages