Vous êtes ici

Calenda: Moyen- Age

Aux confins de l'enquête : entre excès et évidement, l'art créateur d'instabilité

Le cycle précédent du séminaire du laboratoire Arts, Littératures, Échanges, Frontières (ALEF) sur l'enquête, alors même que l'enquête était abordée comme modèle qui fonctionne, a mis en avant le fait que, bien souvent, ce qui intéresse l'art dans ce processus est son impossibilité à atteindre une résolution, ou bien ce qu'il laisse derrière lui, voire ses dérives. C'est la raison pour laquelle nous souhaitons, dans cette deuxième session, interroger plus spécifiquement ce que font les artistes, les créateurs, les auteurs de ce qui déborde l'enquête, comprendre ce que l'art fait de ces opérations échouées – voire questionner la possibilité de l'art de faire échouer les enquêtes.

Héraldique et papauté

Au Moyen Âge comme à l’époque moderne, la papauté dispose d’imaginaires variés pour alimenter sa communication institutionnelle. On pense d’abord à l’Écriture Sainte ou à l’hagiographie, à l’histoire, antique ou récente, à la mythologie, mais on aurait tort de négliger l’héraldique. Un nouveau pape apporte avec lui les images de son blason qui paraissent sur les monnaies, sur les sceaux, sur les médailles, sur la vaisselle et les ornements liturgiques, sur les reliures et les illustrations des livres, dans les armoriaux et dans la littérature de célébration ou de satire (pasquinades), sur les façades et les décors peints ou sculptés des bâtiments (succès dans la grotesque), dans les diverses fêtes et cérémonies, sur les monuments et les tombeaux, sans oublier les jardins, les fontaines, etc... Les cardinaux augmentent souvent leurs armoiries de celles du pape qui les a créés. Ce n’est pas un hasard si la Rome pontificale peut être considérée comme l’une des capitales les plus héraldiques du monde.

Langues étrangères de spécialité dans l'histoire

Le terme de « langue(s) de spécialité » est relativement récent. Galisson et Coste en donnent cette définition sans que le terme n'apparaisse en tant que tel : « Expression générique pour désigner les langues utilisées dans des situations de communication (orales ou écrites) qui impliquent la transmission d’une information relevant d’un champ d’expérience particulier. » Lerat la définit comme suit : « La notion de langue spécialisée est [plus] pragmatique : c’est une langue naturelle considérée en tant que vecteur de connaissances spécialisées. » Enfin, Dubois et al. précisent : « On appelle langue de spécialité un sous-système linguistique tel qu’il rassemble les spécificités linguistiques d’un domaine particulier. » Ces journées d'études internationales sur la langue de spécialité dans l’histoire s'intéresseront donc à tous les aspects des langues de spécialité sans discrimination de langues, de périodes ou de thématiques, permettant une approche diachronique et/ou synchronique.

Flux réels versus flux immatériels

Cette journée d'étude vise à interroger la question de la construction et la production des territoires à travers les dynamiques engendrées par les flux, tant matériels qu'immatériels. En croisant les échelles, les approches et les disciplines, il s'agira de prendre en considération la multiplicité des formes spatiales des territoires et le lien étroit qu'ils entretiennent, par le biais de pratiques, de circuits, d'acteurs, de marchandises, avec les flux. Ces derniers, appréhendés également dans toute leur diversité, seront au cœur des travaux de la journée d'étude, notamment dans leurs fonctions d'agents de transformation des espaces, de leur interdépendance et de leurs représentations.

Le roman hors les lignes : récit et intermédialité dans la culture italienne

Que devient un récit quand il quitte le livre pour vivre dans d’autres pratiques médiatiques ? Si l’intertextualité permet d’analyser des phénomènes touchant des textes écrits, de façon complémentaire, l'intermédialité concerne l'ensemble des recherches sur toutes les formes de communication entre les arts. Cette journée consacrée au romanesque et à l’intermédialité portera donc sur les cas où le récit s’échappe des lignes, et va investir d’autres médias. Quelles sont les modalités de ces circulations intermédiatiques ? Des travaux portant sur la relation entre romanesque et théâtre, arts visuels, musique, cinéma, chanson ou encore bande-dessinée seront présentés, avec un accent sur l’hybridation des formes et des langages. On s’intéressera bien sûr aux adaptations, mais aussi aux réécritures et aux détournements.

IXe rencontres internationales des doctorants du monde byzantin

Pour la neuvième année consécutive, les rencontres internationales des doctorants du monde byzantin seront organisées à Paris les 7 et 8 octobre 2016. Elles ont pour objectif de rassembler les doctorants de toutes disciplines en rapport avec la civilisation byzantine afin de leur permettre d'exposer leurs recherches et de renforcer les liens entre les jeunes chercheurs. Toute contribution en rapport avec le monde byzantin ou post-byzantin est susceptible d'intéresser le comité d'organisation.

Autour de la tenture de La Dame à la Licorne. Féminité, désir, allégorie

Pour cette cinquième édition, la galerie Colbert ouvre à nouveau ses portes au grand public. Selon le principe de cette journée, une œuvre a été choisie pour fédérer les réflexions et nourrir les débats, un chef-d’œuvre de l’art européen qui a durablement marqué l’imaginaire des artistes et des créateurs : la tenture de La Dame à la Licorne.

Nouveaux regards sur l'avouerie

La présente rencontre souhaiterait approfondir la compréhension de l’institution clé, mais encore relativement mal connue, qu’était l’avouerie ecclésiastique à travers l’analyse de dossiers spécifiques et dans le cadre d’études à visée comparatiste. Le champ chronologique exploré correspondra avant tout aux Xe, XIe et XIIe siècles, tandis que le terrain d’enquête étudié correspondra à l’entre Loire et Rhin.

Predicar en el Mediterraneo medieval

La predicación es un tema particularmente propicio para el análisis de las interacciones entre las sociedades del Mediterráneo y de Europa, sobre todo en la época premoderna y su investigación resulta idónea para trascender ciertos tópicos historiográficos. ¿Cómo definir el papel de los predicadores cristianos, judíos y musulmanes en la construcción, la transmisión y la difusión de conceptos sobre la identidad y la alteridad religiosa, cultural y política o las distinciones? ¿Cuáles son las estrategias retóricas, narrativas u otras que se emplearon? ¿Puede calificarse la predicación en la Edad Media como práctica transcultural? Se trata de definir el papel desempeñado por la predicación y por los predicadores en la elaboración de representaciones culturales operantes en las sociedades europeas y mediterráneas.

Le Moyen Âge : une approche renouvelée

Ce café culturel abordera la façon dont les historiens on renouvelé leurs approches de la période médiévale depuis ces trente dernières années à travers l'émergence de nouveaux sujets d'étude, de nouvelles problématiques appuyée par une approche interdisciplinaire grâce à l'essor de nouveaux champs tels l'histoire environnementale, l'écologie historique ou encore l'histoire des représentations.

L’image miraculeuse : théories, pratiques et représentations dans le monde chrétien (XIVe-XVIIe siècle)

Consacré aux images miraculeuses et à leur culte dans le christianisme occidental (XIVe-XVIIe siècle), le colloque a pour but d’envisager tous les aspects d’un phénomène majeur, qui a eu des répercussions dans la plupart des domaines de la vie religieuse, depuis la réflexion théologique jusqu’aux pratiques des pèlerins en passant par les dévotions privées ou encore l’aménagement des lieux de culte. En conjuguant questionnements et perspectives disciplinaires variés, la rencontre entend à la fois faire le bilan des recherches menées dans ce domaine et contribuer à leur renouvellement.

Cours de formation sur l'histoire du livre et de l'imprimerie

L'Institut d'histoire du livre organise chaque année à Lyon une école d'été dont l'objectif est de promouvoir la diffusion des savoirs spécifiques au monde du patrimoine écrit. L’apprentissage se fait par des sessions de cours à l’enssib, appuyées sur un livret pédagogique et des supports audiovisuels d’une part, et par l’étude de documents originaux, rares et précieux au Musée de l’imprimerie et à la Bibliothèque municipale de Lyon, d’autre part. Les cours s’adressent à un large éventail de spécialistes en histoire du livre et des techniques graphiques : chercheurs, enseignants, conservateurs de bibliothèques et de musées, artisans, bibliothécaires, libraires, graphistes, collectionneurs, doctorants...

Les hiérarchies juridictionnelles dans l’Église médiévale (2015-2016)

Ce séminaire a pour objectif de réfléchir à la hiérarchie des juridictions au sein de l’Église médiévale. La notion de « juridiction » s’entend comme « le pouvoir de régir impérativement les actes de ses sujets » Elle est, dans le Décret de Gratien, le droit de juger et de gouverner. Dans le champ canonique, elle couvre de larges domaines, non limités à l’exercice de la justice : le droit de définir le dogme, réunir des conciles ou d’ériger des bénéfices en fait partie. Le travail collectif mené dans le cadre de ce séminaire sur la notion de hiérarchie des juridictions devrait permettre de comprendre comment elle est pensée et mise en place dans l’Église médiévale.

Des instruments de pouvoir

On définira le pouvoir tantôt par les « capacité, autorité, puissance, moyen d'action que détient une personne sur quelqu'un ou sur quelque chose », par la « situation de ceux qui gouvernent », par la « puissance qui gouverne un groupe d'individus » ou encore par l’ « autorité à laquelle est soumis un groupe social ». Multiples sont donc ses définitions. Le pouvoir est résolument subjectif : il peut être décliné sous différentes formes et être exercé par différents acteurs. Mais il est aussi universel. Entendu au sens large, il est une autorité qui s’applique à toute échelle – laïque, mais également religieuse. Ceci devrait permettre une diversité dans les communications amenant à des échanges et réflexions fructueux.

Identifier et décrire les animaux aquatiques au Moyen Âge

Dans le domaine de l’ichtyologie, les sources médiévales textuelles donnent parfois des informations confuses, voire contradictoires et bien éloignées de nos classifications zoologiques modernes. En s’appuyant sur des sources de nature variée (littéraires et encyclopédiques, documentaires et archéologiques), il s’agira d’étudier les problèmes d’identification, de dénomination et de classification des espèces aquatiques. La journée d’étude confrontera les points de vue d'historiens, d’historiens de l’art, de philologues, d’archéologues et archéozoologues.

Diocèses en intérim

La mort de l’évêque laisse sa fonction vacante, pour quelques jours ou quelques semaines, parfois même pour des années. D’autres causes ‒ expulsion, suspension ou démission ‒ ont le même effet. La recherche accorde trop peu d’attention à cette période, appelée « intérim » dans le droit canonique, tout comme aux étapes qui mènent à l’installation du nouvel évêque, de son élection à son investiture. L’objectif du colloque est de combler cette lacune en étudiant ce temps particulier dans une perspective d’ensemble. Son intérêt n’est pas concentré sur la personne de l’évêque ayant cessé ses fonctions ou sur son successeur, mais plutôt sur le diocèse et les groupes qui pèsent sur sa destinée.

Circulations des savoirs et des pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle

Dans le cadre de la IIIe journée d'études doctorales l'équipe SAPRAT (Savoirs et pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle), nous nous proposons d'étudier les « Circulations des savoirs et des pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle », un thème qui pose la question des supports de ces circulations, des interactions qu'elles génèrent (appropriation, rejet, échange) et des réseaux de diffusion des savoirs. Cette journée devra permettre aux doctorants de l'équipe SAPRAT d'exposer un volet de leurs recherches en lien avec la thématique proposée.

L'entrée d'Alexandre le Grand sur la scène théâtrale européenne (XVe-XVIIIe siècle)

Au XVe siècle, la traduction par Giovanni Aurispa du XIIe Dialogue des Morts de Lucien, suscite en Italie, en France et en Espagne l’écriture en langue vernaculaire de Comparaisons entre Hannibal, Alexandre et Scipion. En France, le débat a été transformé en représentation théâtrale dans ce qui semble être la plus ancienne pièce française conservée qui mette en scène Alexandre le Grand, Les Épitaphes d’Hector et d’Achille de Georges Chastelain. Mais il faut attendre les XVIe et XVIIe siècles pour que les entrées sur la scène théâtrale d’Alexandre le Grand deviennent plus nombreuses dans l’espace littéraire européen.

Retour aux sources

La quatrième rencontre du groupe RES-HIST se tiendra à la MSHS du Sud-Est à Nice et sera consacrée à une réflexion à la fois épistémologique et pratique autour des problèmes spécifiques qui se posent aux historien.ne.s lorsqu’il s’agit de formaliser le contenu des sources pour procéder à une analyse des réseaux.

Pages