Vous êtes ici

Calenda: Moyen- Age

Procédure ordinaire et procédure extraordinaire

L’usage du mot « ordinaire » dans le domaine judiciaire est apparu en droit romain. « L'ordre judiciaire » à la fin du IIe siècle désigne la réglementation de la procédure. Il est alors édifiant de voir émerger presque concomitamment la qualification de crimes extraordinaires et au siècle suivant la procédure extraordinaire propre aux tribunaux impériaux qui tend paradoxalement à devenir de droit commun. « Extraordinaire » renvoie donc dans son usage courant à une démarche qui s’écarte de ce qui était prévu par l’ordre légal mais devient souvent habituel.

(Re)lecture archéologique de la justice en Europe médiévale et moderne

Les sciences archéologiques permettent-elles d’étudier la justice médiévale et moderne ? La multiplication des découvertes ou redécouvertes de sites d’exécution, d’outils du bourreau ou d’inhumations pouvant être qualifiées d’infamantes, ainsi que les récentes études sur les corps stigmatisés et l’architecture des lieux de justice et d’emprisonnement apportent de nouvelles sources de discussion.

Bulletin du Centre d'études médiévales d'Auxerre – BUCEMA – Varia

Le Bucema 20.2 publié en ligne sur la plateforme Revues.org est en préparation. Nous vous invitons à soumettre votre contribution pour ses différentes rubriques en vue de la publication du numéro varia numéro 20.2, à paraître en décembre 2016. Le Bucema, bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, est une revue scientifique à comité de lecture consacrée aux études sur le Moyen Âge. Fidèle à son principe de diffusion de la recherche en train de se faire et librement accessible, le Bucema continue à mettre l’accent sur l’interdisciplinarité – sciences humaines et sociales, sciences de la nature et mathématiques – , comme le meilleur moyen d’inventer une nouvelle médiévistique.

Méta-image dans l'Antiquité et Moyen Âge

La question de la « pensée méta-figurative » explore la capacité réflexive des objets visuels : elle se fonde d’abord sur le repérage de la multiplicité des procédés d’enchâssements à l’œuvre dans les images, puis sur leur interprétation dans ce qu’ils révèlent à la fois du processus de création chez l’artiste, du pouvoir et de l’efficacité qu’ils activent dans les œuvres elles-mêmes, suivant une démarche soucieuse de rendre compte tout à la fois des enjeux esthétiques, historiques et anthropologiques dont elles sont porteuses. L’objectif de cette journée d'études est d'explorer la vivacité de la dimension réflexive de et dans l’image dès l’Antiquité et tout au long de la période médiévale.

La consolation : discours et pratiques de l’Antiquité grecque au XVIIe siècle

Ces journées d'études sur les discours et les pratiques de consolation, poursuivent l'enquête pluridisciplinaire selon un spectre large, invitant des spécialistes à proposer des lectures de corpus spécifiques en vue de la constitution d'une anthologie. Elles proposent une réflexion transséculaire sur la consolation vue comme un discours mais aussi une pratique.

Architecture et liturgie au Moyen Âge

Au Moyen Âge, les églises sont d’abord des lieux de vie, pour le clergé comme pour les fidèles. À l’autel, dans le sanctuaire, dans les saints sépulcres, dans les chapelles hautes, dans les oratoires souterrains, se déroulent des actions liturgiques et des cérémonies si riches en objets de culte, en vêtements liturgiques, en parures, en parfums, en chants…

Les mots

L’International medieval society organise l’édition 2016 de son colloque parisien sur le thème des mots au Moyen Âge. Entre dématérialisation des supports et augmentation du nombre des corpus numérisés, les études médiévales cherchent à s’adapter à ces nouvelles façons de produire la connaissance sur le Moyen Âge, en même temps qu’elles définissent les enjeux méthodologiques et historiques du traitement de mots qui existent désormais simultanément sous la forme de sources primaires (dans le codex, le rouleau, la charte ou l’inscription) sous la forme de reproductions numériques grâce aux images, et sous la forme de données statistiques et lexicographiques au sein d’outils de stockage et d’analyse.

Les cartes anciennes, sources ou ressources ?

Organisée à Mulhouse par le Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (CRESAT) et l'Atlas historique d'Alsace, la quatrième journée d'études « Clio en cartes » s'intéressera aux cartes anciennes. Sans négliger la dimension esthétique, deux fils conducteurs sont retenus : l’analyse méthodologique des cartes anciennes d’une part et leur utilisation en tant qu’outil-ressource d’autre part.

Écriture(s) et parole(s) au Moyen Âge

L'édition 2016 de la journée d'études de Studium, l'association des jeunes chercheurs en philosophie médiévale, portera sur le thème « Écriture(s) et parole(s) au Moyen Âge ». L’interrogation sur l’identité et les rapports entre la parole et l’écriture au Moyen Âge associe étroitement les enjeux historiques et philosophiques, et suscite également l’ouverture vers de nombreuses disciplines connexes, de la codicologie à l’histoire des notations musicales en passant par la littérature et l’exégèse.

Arthur entre Nord et Sud

La conférence « Arthur entre Nord et Sud », organisée par la Branche Nordique de la Société Internationale Arthurienne et l’EA REIGENN se tiendra à l’université Paris-Sorbonne entre le 6 et le 8 décembre 2016. Elle sera la seconde conférence organisée par la Branche Nordique de la Société Arthurienne Internationale et sera consacrée aux recherches récentes sur la matière arthurienne dans les langues du Nord (vieux norrois, vieux suédois, vieux danois) ainsi qu’aux contacts littéraires entre le Nord médiéval et l’Europe continentale.

La pensée méta-figurative : enchâssements d'images dans l'Antiquité et au Moyen Âge

La question de la « pensée méta-figurative » explore la capacité réflexive des objets visuels : elle se fonde d’abord sur le repérage de la multiplicité des procédés d’enchâssements à l’œuvre dans les images, puis sur leur interprétation dans ce qu’ils révèlent à la fois du processus de création chez l’artiste, du pouvoir et de l’efficacité qu’ils activent dans les œuvres elles-mêmes, suivant une démarche soucieuse de rendre compte tout à la fois des enjeux esthétiques, historiques et anthropologiques dont elles sont porteuses.

Le discours de légitimation : construire la légitimité politique, de l’Antiquité à nos jours

Cette journée d’étude a pour objectif d’étudier les constructions discursives utilisées par les pouvoirs politiques en vue d’asseoir leur légitimité. Le propos porte sur le temps long, afin de repérer des points communs, sans oublier de souligner les éventuelles différences dans les stratégies employées. L’instrumentalisation de l’art, la réécriture du passé, le choix de vocabulaire, et bien d’autres techniques, participent à cette construction d’un pouvoir légitime. Il convient non seulement de repérer ces choix éminemment politiques, mais aussi d’en mesurer la réception et l’acceptation parmi les populations visées.

Le latin à Byzance

« Le latin à Byzance » est un projet sur la compétence linguistique, sur l'identité culturelle et sur la transmission des textes latins dans la noua Roma, entre les IVᵉ et IXᵉ siècle. L'étude de différents domaines (le droit, la grammaire, la religion, la tactique, etc.) et d'une multiplicité de formes d'écriture (paléographiques, épigraphiques et papyrologiques) donnera pour la première fois une connaissance approfondie des milieux latinophones à Byzance et des contextes d'emploi du latin. La prise en compte des facteurs politiques et sociologiques permettra de replacer les sources anciennes dans le cadre d'une problématique plus large, transdisciplinaire, dépassant les frontières entre textes littéraires et non-littéraires, entre histoire et philologie.

La coutume et les décisionnaires (XIIIe-XVIIIe siècle)

La coutume comme les recueils de décisions judiciaires font l’objet de nombreux travaux d’histoire du droit. Le lien entretenu, dès le XIIIe siècle, entre ces deux sources fondamentales du droit d’Ancien Régime reste en revanche à préciser. Tel est l'objectif de ce colloque que de l'interroger, en s'intéressant notamment à la question de la nature et du statut de ce que l’on a souvent encore pour habitude d’appeler les « coutumiers », comme au travail et aux enjeux qui sont ceux des arrestographes d’Ancien Régime.

Alfonso de Palencia

Ces journées réuniront des spécialistes de l'humaniste castillan Alfonso de Palencia (1423-1492). Dans la continuité des travaux de Tate et Lawrance, Javier Durán Barceló ou Madeleine Pardo, et alors qu'un regain d'intérêt pour cet auteur se manifeste, depuis quelques années, au sein de la recherche hispaniste, cette rencontre se propose de dresser un bilan des travaux récents et en cours et de les inscrire dans un cadre de travail collectif pour les prochaines années.

Essor et renouveau de la bibliothèque (XVe-XVIIe siècle)

La journée d’étude « Essor et renouveau de la bibliothèque (XVe-XVIIe siècle) », organisée par le l'Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT), Biblissima, l’université de Namur, le Centre de recherche pratiques médiévales de l'écrit (PraME) et l’Institut historique allemand (IHA) se tient le vendredi 17 juin 2016.

Pages