Vous êtes ici

Calenda: Moyen- Age

Pauvreté et travail au Moyen Âge

La réunion scientifique des 22 et 23 septembre est destinée à construire un programme autour du thème « travail et pauvreté au Moyen Âge (Ve-XVe siècle) ». La question, qui est corrélative à celle du développement économique, a déjà été abordée dans les années 1960-1970 par M. Mollat et le groupe qu’il avait rassemblé autour de lui. Les questions relatives au développement économique et à ses incidences sociales avaient été esquissées mais non traitées. On ambitionne de reprendre la question à nouveaux frais, en construisant des problématiques d’histoire économique et sociale laissées alors de côté. On désire en effet s’interroger sur le coût social du développement. Alors que, globalement, la société occidentale s’est considérablement enrichie, il semble que l’on ait assisté à des phénomènes de désaffiliation et de paupérisation et cela dès le lancement du processus.

Corpus des inscriptions de la France médiévale (1974-2014)

L’ampleur internationale de cette journée permettra de partager des expériences différentes et d’identifier éventuellement une singularité française, avec l’objectif d’améliorer encore les techniques de publication au moment où le Corpus des inscriptions de la France médiévale connaît de nouveaux défis éditoriaux (langues vernaculaires, inscriptions en minuscules, peinture sur chevalet ou tables…).

Bucema Varia 18.2

Le Bucema 18 publié en ligne sur la plateforme Revues.org est en préparation et vous invite à soumettre votre contribution pour ses différentes rubriques en vue de la publication du numéro varia n° 18.2, à paraître à la fin de l’année 2014. Le Bucema, bulletin du Centre d’études médiévales d’Auxerre, est une revue scientifique à comité de lecture consacrée aux études sur le Moyen Âge. Fidèle à son principe de diffusion de la recherche en train de se faire et librement accessible, le Bucema continue à mettre l’accent sur l’interdisciplinarité - sciences humaines et sociales, sciences de la nature et mathématiques -, comme le meilleur moyen d’inventer une nouvelle médiévistique.

La forêt en Lotharingie médiévale

Les Journées lotharingiennes, organisées tous les deux ans à Luxembourg depuis 1980, sont consacrées à l’étude d’une thématique d’histoire médiévale dans le cadre de la Lotharingie, c'est-à-dire l’espace situé entre la Meuse et le Rhin d'une part, les Vosges et la Mer du Nord de l'autre. La prochaine session, qui aura lieu les 30 et 31 octobre 2014, aura pour thème La forêt dans la Lotharingie médiévale et traitera de la place de la forêt en Lotharingie, de l’époque carolingienne au début des Temps modernes, dans une perspective multidisciplinaire et comparative.

Politik und Versammlung im Frühmittelalter

À divers égards, les assemblées ont joué un rôle important au haut Moyen Âge : non seulement les plaids généraux et les conciles, mais aussi les diverses assemblées judiciaires et les synodes diocésains ont marqué la vie des membres de l'élite politique et celle des simples gens. Le colloque entend proposer une analyse systématique de ce phénomène aux divers niveaux de la vie sociale et politique et, également, apporter une contribution à la compréhension du rôle joué par Charlemagne et par le centre de pouvoir que fut le palais d'Aix où se tinrent nombre d´assemblées. En ce qui concerne le déroulement et le retentissement desassemblées, les formes de communication jouent un rôle essentiel, qu'il s'agisse de réunions locales portant sur des questions en lien avec la vie quotidienne des populations ou qu'il s'agisse d'une occasion beaucoup plus solennelle.

L'art et la guerre

Pour l’année 2014-2015, les « jeudis de l’art », cycle de conférences en histoire de l'art organisé par la faculté des lettres de l'Institut catholique de Paris, seront consacrés à la thématique de « L’art et la guerre ». Dans le cadre des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie et du centenaire du début de la première guerre mondiale, nous souhaitons aborder la question des relations entre l’art, les artistes et la guerre. L’évolution des représentations de la guerre au fil des siècles, de l’Antiquité à nos jours, ainsi que l’attitude des artistes face aux conflits, ses horreurs et ses différents acteurs, sont les principales problématiques abordées au cours du cycle.

De la traduction médiévale à la seconde main moderne

La question de la traduction et de la seconde main a été au cœur d’une réflexion que les clercs médiévaux n’ont cessé de renouveler. La traductologie médiévale en témoigne. Les traducteurs du Moyen Âge se sont souciés de la nature et de la qualité de leur traduction : respect du mot à mot, choix délibéré d’une nette distance avec la langue et le rythme de la syntaxe de l’œuvre-source.

L’art mosan (1000-1250) : un art entre Seine et Rhin ?

Loin de faire l’unanimité, jugé caduque dès les premiers débats, le paradigme d’art mosan va pourtant traverser les années, résistant tant bien que mal aux aléas de l’histoire, aux influences délétères de la politique nationale et internationale et à l’évolution de la discipline historique dans un sens large. Les méthodologies ont cependant évolué, engendrant de nouveaux acquis et de nouvelles perspectives de recherche. Un siècle et demi après l'exposition de Malines qui a inauguré l'usage de cette notion, il semble temps de dresser un bilan, de confronter les approches et les points de vues, de définir éventuellement de nouvelles problématiques.

Bourses colloque Flaran (36e éd.)

Des bourses sont disponibles pour les doctorants / post-doctorants qui souhaiteraient assister aux 36e Journées internationales d’histoire de l’abbaye de Flaran (17-18 oct. 2014) dont le thème est « Le nécessaire et le superflu. Le paysan consommateur dans l’Europe médiévale et moderne (XIe-XVIIIe siècle) ».

Le nécessaire et le superflu

Ce colloque de Flaran constituera le premier rassemblement scientifique d’envergure dans lequel des historiens médiévistes et modernistes ruralistes, originaires de plusieurs pays européens, seront conviés à dialoguer sur ce thème de recherche. Cette rencontre, dont les actes seront rapidement publiés dans la collection des Journées internationales d’histoire de Flaran, devrait permettre de réévaluer la place des consommateurs paysans dans l’économie d’ancien régime, en insistant notamment sur le rôle d’impulsion décisif que leur conférait leur poids démographique. Il devrait également confirmer la grande porosité de la paysannerie médiévale et moderne à l’égard des marchés, voire des modes alimentaires et textiles. Si les disparités sont certes réelles d’une région à l’autre, comme au sein des différentes strates composant le monde paysan, les pratiques de consommation de ce dernier s’avèrent à l’examen d’une surprenante richesse et diversité.

Initiation au livre juridique en France du Moyen Âge au XIXe siècle

Cette formation a pour objectif de donner aux responsables de fonds patrimoniaux des connaissances qui leur permettent de mieux appréhender, identifier et décrire les collections juridiques dont ils ont la charge. Elle s’appuiera notamment sur les riches collections de la Bibliothèque de la Cour de cassation. Les exemples présentés à l'appui des interventions seront choisis de façon à balayer les grands moments de l’histoire de l’écrit juridique du Moyen Âge au XIXe siècle.

Charlemagne après Charlemagne

La Société internationale des médiévistes (IMS-Paris) est heureuse de publier le programme de son symposium annuel « Charlemagne après Charlemagne » qui se tiendra du 26 au 28 juin 2014 à Paris.

La performance des jeux et des compétitions pour la socialisation au Moyen Âge

Dans le cadre d’un nouvel axe de recherche, l’Institut historique allemand (IHA) à Paris offre pour l’automne 2014 des contrats doctoraux sur le thème « La performance des jeux et des compétitions pour la socialisation au Moyen Âge ». Ce projet vise à analyser la fonction d’intégration sociale des jeux et compétitions dans le cadre des « loisirs » médiévaux et de mettre en évidence leur dimension performative. Le point de départ de la recherche est que dans la culture médiévale les jeux et compétitions jouaient un rôle important dans la transmission et le maintien de l’ordre social, et qu’ils contribuaient ainsi à la cohésion de la société.

La formule au Moyen Âge

Les modes de pensée et de représentation médiévaux sont profondément marqués par l'usage de reprises et de régularités attendus et reconnaissables, qui sont sources de tensions productives entre expression individuelle et normes collectives, changement et continuité, création et convention. De façon très générale, toute formule se caractérise par un figement ou une régularité plus ou moins marqué laissant la place, en creux, à l'innovation. La définition de la formule se décline différemment en fonction de la discipline considérée, et le colloque sera l'occasion d'en établir les diverses acceptions et de s'interroger sur leur compatibilité éventuelle, ainsi que d’analyser l'effet pragmatique engendré par les répétitions formulaires, entre autres pistes de réflexion possibles.

Faut-il revisiter le « village déserté » ?

La publication en 2010 de l’ouvrage Deserted village revisited, par nos collègues britanniques dans le cadre des travaux du Medieval Settlement Research Group, puis la tenue de leur assemblée annuelle en mars 2012 sur « Wharram : past, present and future », témoignent de la persistance de l’intérêt porté par nos collègues britanniques aux habitats ruraux du bas Moyen Âge, un intérêt que l’on rencontre également dans d’autres pays d’Europe centrale en République tchèque autour de J. Klapst par exemple. Malgré l’élargissement et la prise en compte plus fréquente des sites des derniers siècles du Moyen Âge et de l’Époque moderne ou des phases tardives de l’occupation dans les travaux préventifs, il n’en demeure pas moins que les fouilles de sites appartenant à ces époques sont restées jusqu’à ces dernières années minoritaires, malgré quelques opérations très notables en préventifs comme en programmé. Il a paru souhaitable d’esquisser un premier état de nos connaissances concernant ces sites en réunissant des archéologues qui interviennent sur ces sites afin de balayer quelques unes questions que l’étude de ces sites pose à partir de quelques exemples principalement septentrionaux. Cette journée sera l’occasion de définir des thèmes prioritaires que nous souhaiterions approfondir par la suite à l’occasion d’autres journées qui permettront d’animer un groupe de travail national en réseau.

Les structures documentaires et familiales

La relation entre la structure des organisations et la production / la conservation des archives a été soulignée maintes fois par l’historiographie et les études d’archivistique (ce lien a été et est d’ailleurs au cœur de la production des cadres de classement qui souhaitaient, et souhaitent, respecter la provenance et l’ordre originel des fonds). Dans les dernières décennies, en ce qui concerne les archives de famille, la nouveauté a été de conférer à celles-ci une nature organique et organisationnelle, en abandonnant l’anachronisme de les considérer comme des « collections » ou des papiers sans ordre originel auxquels il faudrait imposer des classifications thématiques, surtout à l’usage des historiens. D’autre part, les historiens de la famille, en tenant compte à la fois de leur organisation et des contextes familiaux, mais aussi des compétences existantes et de l’accroissement des fonds, ont vérifié les mécanismes de domination et de reproduction sociales conférés par la conservation d’archives (gestion par l’écrit, écriture de la mémoire).

Cultiver les lettres médiévales aujourd’hui

Le numéro 36 de « Perspectives Médiévales » ouvre ses pages à des contribution qui réfléchiront aux voies de transmission et de médiation de la langue et de la littérature du Moyen Âge dans l’enseignement, la société et la cité.

Pages